Témoignages

Ecotechnicien.be

Choisir de travailler à vélo, c’est renouer avec un mode de travail plus humain. On doit tout repenser et adapter la vision à un mode de déplacement et de transport qui n’est pas compatible avec le ‘mode speed habituel’. Il ne faut pas le concevoir comme un frein à la performance.
Lire plus

Quand avez-vous eu le déclic pour le vélo-cargo ? 

Je cherchais une solution pour mon transport logistique. Mon fournisseur cycliste (Velodroom) m’a permis de tester l'Urban Arrow. Le tester, c’est l’adopter ! 

Comment se passe la journée d’un électricien à vélo-cargo ? 

Ma journée de technicien se déroule sans doute comme pour tout autre homme de métier, sauf qu’elle ne commence pas par l’inquiétude face à la circulation et aux bouchons ! Je dois davantage tenir compte d’autres aspects (capacité de transport, trajet...). Et à vrai dire, je peste plutôt à cause des débris de verre sur les pistes !

Choisir de travailler à vélo, c’est renouer avec un mode de travail plus humain. On doit tout repenser et adapter la vision à un mode de déplacement et de transport qui n’est pas compatible avec le ‘mode speed habituel’. Il ne faut pas le concevoir comme un frein à la performance. Il s’agit plutôt de revisiter le rapport à l’espace et au temps pour mieux se positionner et fournir un service en équilibre. 

C’est un choix exigeant. Pour être équilibrée, cette démarche doit s’accompagner d’une réflexion sur ce type de questions. On ne devient pas écotechnicien par hasard !

Pour un technicien, le trajet à vélo ne concerne que le déplacement entre le domicile et le chantier et/ou le fournisseur. Ce n’est pas comparable aux livreurs qui sont toute la journée sur le vélo. En dehors de la question logistique, je trouve que c’est plus simple !

Est-ce qu’une camionnette vous manque dans votre organisation quotidienne ?

Non, pas du tout ! Je n’ai jamais eu de camionnette, ni de permis d’ailleurs ! Le vélo-cargo remplit bien cette mission, je trouve. Il est fiable et efficace !  

Et vos clients, comment réagissent-ils ? 

Ils sont très souvent agréablement surpris ! Aujourd’hui, tout le monde – ou presque ;-) – a entendu parler du climat et de la ’crise écologique’. Les gens situent donc mieux ce choix de mobilité dans le monde professionnel. Il est même valorisé et valorisant !  

Une astuce pour les professionnels qui hésitent à se lancer ?

C’est simple : essayez ! Les jours de beau temps, laissez la camionnette si elle n’est pas nécessaire et prenez le vélo ! On se fait souvent trop d’idées à ce sujet, mais en fait, c’est aussi simple que d’aller faire une balade !

Bloomit

Un atelier de fleurs locales
Quand je me suis lancée en tant fleuriste éco-responsable, le vélo-cargo a tout de suite été une évidence pour moi. C’est le moyen idéal pour réduire mon empreinte écologique et travailler de façon locale.
Lire plus

Quand avez-vous eu le déclic pour le vélo-cargo ?

Dès le départ ! Quand je me suis lancée en tant fleuriste éco-responsable, le vélo-cargo a tout de suite été une évidence pour moi. C’est le moyen idéal pour réduire mon empreinte écologique et travailler de façon locale.

Comment se passe la journée d’une fleuriste à vélo-cargo ?

Le matin, très tôt, je vais chercher ma marchandise fraîche. Après le nettoyage des fleurs, j’attaque la confection des bouquets, je coordonne les commandes et abonnements et je prépare le planning des livraisons pour que tous les bouquets puissent arriver à bon port en fin de journée !

Est-ce qu’une camionnette vous manque dans votre organisation quotidienne ?

J’utilise aussi une camionnette pour ramener les fleurs et des plantes de la criée matinale et de chez les cultivateurs en direct, car le tout prend beaucoup de place. C’est un petit trajet, car j’ai la chance de vivre à proximité du marché.
Pour de grosses livraisons, je préconise également la camionnette. La voiture est alors remplie à ras bord, du coffre aux sièges pour une utilisation optimale.

Et vos clients, comment réagissent-ils ?

Mes clients sont ravis des livraisons à vélo. La plupart choisissent les bouquets Bloomit pour les valeurs que mon projet porte. Et le vélo est donc dans la droite ligne de celles-ci.

Une astuce pour les professionnels qui hésitent à se lancer ?

Les livraisons à vélo requièrent une organisation particulière, une adaptation à la météo et à la marchandise à transporter et parfois un investissement financier plus important, mais le jeu en vaut la chandelle ! Les clients sont sensibles à toute démarche apportant une touche plus verte dans leur quotidien.

Cycloserrurier

Artisan serrurier éco-responsable
Plus embouteillages, ni d’amendes. Le sentiment de participer à la baisse des émissions de CO2 et de la pollution sonore.
Lire plus

Quand avez-vous eu le déclic pour le vélo-cargo ? 

J'ai eu le déclic pour le vélo-cargo suite au visionnage d'une vidéo d'un plombier qui se déplaçait à vélo à Paris (cyclo-plombier), il y a de cela presque 5 ans.

Comment se passe la journée d’un cycloserrurier à vélo-cargo ? 

Je quitte mon domicile à vélo et me déplace de dépannage en dépannage tout au long de la journée.  Tout mon matériel se trouve dans ma box et je fais régulièrement (mais pas tous les jours) un crochet chez mon fournisseur. 

Est-ce qu’une camionnette vous manque dans votre organisation quotidienne ?

Une camionnette ne me manque absolument pas.

Et vos clients, comment réagissent-ils ? 

Mes clients sont le plus souvent ravis de me voir arriver à vélo.  Cela crée une autre dynamique dans le contact qui est plus détendu et certains, également passionnés par le vélo, me posent beaucoup de questions (sur mon organisation, la marque de vélo, etc.).  Les échanges peuvent être très intéressants.

Une astuce pour les professionnels qui hésitent à se lancer ?

À ceux qui hésitent à se lancer, je conseillerais d'échanger avec d'autres entrepreneurs qui se déplacent déjà à vélo. Cela permet de mieux appréhender les avantages mais aussi les contraintes de ce mode de déplacement.  Tester les différents modèles de cargo est également indispensable pour trouver celui qui correspond le mieux à ses besoins.
 

Marie Aime Le vin

Cyclocaviste
Lorsque j'arrive chez mes clients, pas besoin de chercher une place. Je suis devant chez eux avec le vin. C'est comme si c'était mon petit comptoir. Je leur dépose le tout et on discute autour de mon vélo !
Lire plus

Quand avez-vous eu le déclic pour le vélo-cargo ?

Il y a 4 ans. J’ai toujours trouvé tout plus cool à vélo.

Comment se passe la journée d’une cyclocaviste à vélo-cargo ?

J’organise mes tournées le matin selon mes commandes. Je charge et puis je pars (je suis toujours – enfin souvent – avec mon chien).

Est-ce qu’une camionnette vous manque dans votre organisation quotidienne ?

Oui parfois… Mais je ne regrette pas. Le changement passe par une période d’adaptation.

Et vos clients, comment réagissent-ils ?

En général bien, même si je ne pense pas qu’ils soient tous sensibles à cet aspect. Je l’ai fait pour moi.

Une astuce pour les professionnels qui hésitent à se lancer ?

On est toujours plus heureux sur un vélo.

Potje d'ici

Livraison de soupes en bocal consigné
À vélo-cargo, je maîtrise mon temps de parcours, vu que je ne suis pas bloqué dans le trafic.
Lire plus

Quand avez-vous eu le déclic pour le vélo-cargo ? 

Le vélo-cargo faisait partie du projet dès le départ. Je n’envisageais vraiment pas de rester bloqué des heures dans les embouteillages. De plus, le vélo-cargo renforce l’image d’un projet qui se veut durable d’un point de vue écologique.

Comment se passe la journée d’un livreur de soupes à vélo-cargo ? 

En été, c’est le pur bonheur. Je profite du beau temps en travaillant. En hiver, il faut s’équiper, mais c’est aussi un plaisir, car on se sent vivre.

Est-ce qu’une camionnette vous manque dans votre organisation quotidienne ?

Non, au quotidien, je n’ai pas besoin d’une camionnette. Mais il m’arrive d’en avoir besoin pour répondre à une commande hors norme ou pour une opportunité de vente en dehors de Bruxelles. À ce moment-là, j’en loue une. Le plus important, c’est d’adapter les outils de transport au besoin réel. Les rares fois où j’ai loué une camionnette, j’ai eu des problèmes d’embouteillages et de parking pour charger. J’étais content de retrouver mon vélo-cargo le lendemain.

Et vos clients, comment réagissent-ils ? 

Le vélo-cargo fait son petit effet auprès des clients. On ne s’en rend pas compte, mais en vélo-cargo, on fait partie du monde extérieur, contrairement à la voiture. Il n’est pas rare qu’un client me reconnaisse et me fasse un signe de main ou engage la discussion.

Une astuce pour les professionnels qui hésitent à se lancer ?

L’usage d’un vélo-cargo a ses atouts et ses défauts. Il faut repenser son modèle économique pour s’appuyer sur les avantages du vélo-cargo.
 

Marjolein

49 ans
Pendant ces 2 semaines, j’ai vraiment beaucoup apprécié rouler avec le vélo-cargo. Il était très facile de transporter les enfants. Le vélo est léger, souple et facile à conduire. Même sans enfants derrière, c’est agréable de rouler avec ce vélo. Je le conseille vraiment. Quelle belle initiative de Pro Velo.
Ecopostale

Ecopostale

Société de logistique zéro émission de CO2
Grâce au vélo-cargo nos services sont hyper-compétitifs. Nous livrons des dossiers et courriers urgents de Etterbeek à Ixelles en moins de 30 minutes
Mélanie_Cairgo Bike

Mélanie

33 ans
Les enfants adorent : ils voient leurs copains dans la rue, ils apprennent la route de l’école, du parc… Ils reconnaissent les endroits de Bruxelles et font des connexions. En fait en vélo-cargo, on vit la ville complètement différemment.
Lire plus

Pour quel type de vélo-cargo avez-vous craqué ?

On a commencé par un triporteur, modèle qui nous semblait plus sécurisé car très stable à l’arrêt. Il y a peu de pistes cyclables dans notre quartier et nous devons nous arrêter souvent. Et puis c’était la solution la plus confortable pour nos enfants qui bougent un peu dans tous les sens.
Très vite nous en avons acheté un deuxième. Ça évite que ce soit toujours le même parent qui conduise les enfants à l’école. Pour le second nous sommes partis sur un longtail qui se conduit presque comme un vélo classique, plus sympa pour faire de la distance.
Le combo de deux vélos-cargo est vraiment impeccable pour nous, on choisit le plus adapté au profil de notre journée.

Quelles ont été vos motivations pour sauter le pas ?

La naissance des enfants ! Nous ne voulons pas de voiture et avec un vélo classique, c’était un peu compliqué de transporter le nouveau-né. Nous avons donc recommencé à prendre les transports en commun mais c’est quand même sacrément moins performant. Alors l’option du vélo-cargo qui permet de fixer un maxi-cosi puis une nacelle nous a immédiatement séduit. C’est à la fois pratique et sécurisant.

Depuis quand roulez-vous à vélo-cargo ?

On utilise le vélo-cargo depuis quelques mois après la naissance de notre premier enfant, il y a un peu plus de 4 ans. On l’utilise vraiment tous les jours, au minimum pour aller déposer nos enfants à la crèche/école, mais aussi pour rejoindre le boulot ou une réunion, pour faire des courses, aller au parc avec les vélos des petits ou partir en excursion…

En quoi votre vélo-cargo a-t-il changé votre vie quotidienne ?

Pour nous le vélo-cargo est une évidence car l’achat d’une voiture n’était pas une option : trop chère, problème de stationnement, files… Et nous sommes convaincus que le vélo reste le moyen de transport le plus efficace et rapide en ville. Le vélo-cargo nous a permis de garder une grande liberté de déplacements même avec les enfants ! Et eux ils adorent !

Le vélo-cargo est-il difficile à conduire ?

Notre longtail fait à peine 10 cm de plus qu’un vélo classique donc la conduite est assez similaire. Au départ, il faut juste s’habituer aux poids et aux mouvements des enfants qui sont derrière. Mais franchement ça vient vite. En quelques centaines de mètres on est dans le bain et on adapte ses gestes en fonction.

Après il y a quand même les manœuvres « casse-vitesse » : entrer dans une rue perpendiculaire par exemple. Mais là encore, après quelques fois, on intègre vite la technique. En fait c’est comme pour le vélo, une fois qu’on sait en faire ça ne s’oublie plus.

Un conseil pour ceux qui hésitent à se lancer ?

Foncez, c’est un vrai bonheur ! Les enfants adorent : ils voient leurs copains dans la rue, ils apprennent la route de l’école, du parc… Ils reconnaissent les endroits de Bruxelles et font des connexions. En fait en vélo-cargo, on vit la ville complètement différemment.

Alan

38 ans
Le plus amusant a été de pouvoir aller au parc avec les enfants et leurs vélos, papoter, rire, écouter de la musique et les regarder s’amuser comme des petits fous. Cela nous a changé des expéditions habituelles avec un enfant dans un siège derrière ou une remorque, ou carrément en voiture. Cela a changé un moment solitaire de stress en un moment inclusif de découverte. C’était génial, et le vélo-cargo me manque déjà !
Lire plus

Nous nous sommes séparés de notre voiture cette année car, vivant en ville, nous ne l’utilisions pas et cela nous coûtait de l’argent que nous n’avions pas. Nous avons profité du subside donné par la ville et avons acheté un Ahooga pour mon épouse, pour qu’elle puisse commencer à se déplacer à vélo. Moi, j’ai commencé à aller à vélo au travail, et j’adore ça. Pro Velo et d’autres organisations ont été très utiles, et c’est une vraie bénédiction  de découvrir la vie en pédalant. 

À trois reprises, j’ai eu affaire à des conducteurs vraiment désagréables. Je ne me laisse pas facilement intimider, je prends ma place sur la route, mais trois fois j’ai eu des automobilistes qui me frôlaient presque, avec des coups de klaxon et même des insultes. Si ça avait été mon épouse, elle aurait été effrayée, mais moi je les ignore et généralement je les dépasse quand même aux prochains feux.

Manami

Pedicure Manami

Service de pédicure spécialisée à domicile
Le stationnement est facile et j’apporte tout mon matériel avec moi. C’est parfait !

Guy

43 ans
Cela fait vite accro, surtout pour les enfants. J’ai roulé 255 km! Les enfants se sont bien amusés et moi aussi. Je n’ai pas de voiture, mais les vélos sont quand même chers. Sur le longtail, j'ai tourné les deux sièges enfants l'un vers l'autre, afin que mes enfants puissent se regarder en faisant du vélo. Pour aller au magasin, j'ai démonté les sièges et installé une boîte pour ranger mes courses.
Lire plus

L'assistance électrique m'a agréablement surpris : j'ai toujours eu peur que cela me puisse me rendre paresseux, mais quand on veut bien pédaler, on le sent dans les jambes ! Je suis convaincu, je vais chercher un modèle adapté dans les mois à venir. Cependant, je vais opter pour un vélo-cargo plutôt qu'un longtail.

Urbeez

Coursiers spécialisés en livraison urbaine 100% électrique
En tant que coursiers urbains, nous utilisons des vélos-cargo professionnels à assistance électrique. Plus rapides et efficaces en ville, plus faciles à garer et aussi beaucoup moins chers à l’utilisation qu’un utilitaire à moteur.

Seline

35 ans
Nous sommes contents de ne plus dépendre d'une voiture car on a dit adieu aux problèmes de stationnement et aux files. Et en plus nous agissons pour le climat.
Lire plus

Pour quel type de vélo-cargo avez-vous craqué ?

Nous utilisons un Riese&Muller, Load 75 car nous souhaitions un modèle cargo avec de la place pour trois enfants, dont un bébé. Le Bullit était aussi sur notre short-list, mais il ne peut accueillir que deux enfants.

Y a-t-il eu un déclic pour sauter le pas ?

En fait il y en a eu deux : l’arrivée de notre troisième enfant et la possibilité de prendre un vélo-cargo en leasing avec mon travail. Auparavant, nous utilisions une remorque plus un siège d’enfant, mais cette formule était devenue trop encombrante et trop lourde pour les déplacements quotidiens.

Depuis quand roulez-vous à vélo-cargo ?

Ça fait un an déjà que nous roulons à vélo-cargo. Il nous emmène tous les jours à la crèche, à l’école et au travail. Pour faire toutes nos courses aussi. Avec l'assistance électrique les quartiers vallonnés de Bruxelles ne sont plus un problème. Nous faisons aussi des randonnées et sommes même déjà partis faire du camping avec le vélo-cargo !

Le vélo-cargo a-t-il changé votre vie quotidienne ?

Oui, c’est évident. Il nous rend vraiment flexibles dans nos déplacements … Et puis, il y a le plaisir de pédaler avec l'assistance électrique, la joie de voir les enfants réunis dans le vélo-cargo. Nous sommes contents de ne plus dépendre d'une voiture car on a dit adieu aux problèmes de stationnement et aux files. Et en plus nous agissons pour le climat.

Le vélo-cargo est-il difficile à conduire ?

Il faut s'habituer lors de la première sortie, mais après, quel plaisir !

Un conseil pour ceux qui hésitent à se lancer ?

Testez-le ! Je conseille de commencer dans un endroit calme, sans rien transporter. Ensuite on va faire ses courses avec pour s’habituer à la charge. Puis on emmène ses enfants lors d'une belle journée. En revenant, demandez-leur ce qu'ils en pensent, eux, du vélo-cargo. Chez nous il a fait l’unanimité !

Bpost

Livraison de courrier et colis en mobilité douce
Meilleur accès aux zones centrales et piétonnes des villes. Zéro émission.

Belgobon

Magasin traiteur et traiteur événementiel.
Nous utilisons une remorque Carla fermée. C'est un énorme avantage pour livrer notre magasin car ça permet à notre gérante qui n'a pas le permis de s'approvisionner en toute autonomie.

Clara

Je suis citadine et habite un appartement sans garage, ni emplacement pour vélos. Pour mon usage quotidien, le vélo-cargo était difficile à stocker mais contrairement à ce que je pensais, son utilisation était facile et plus sécuritaire qu'un vélo classique. En effet, il est plus visible et respecté par les automobilistes.
Lire plus

Je le conseillerai aux familles qui n'ont pas de véhicule car il est sûrement bien pratique pour faire les courses. Les enfants en bas âge sont aussi mieux protégés et dans votre champ de vision, ce qui est rassurant. Mon choix se dirige néanmoins vers un vélo longtail car mon trajet pour aller au boulot est composé de routes non-bitumées, de plusieurs dénivelés, et des voies cyclistes très fréquentées. Circuler avec un vélo plus classique est donc plus adapté.

Bruxelles s'améliore en ce qui concerne la circulation douce mais plusieurs passages sur mon trajet sont encore en mauvais états et très dangereux pour les vélos. J'ai d'ailleurs surpris plusieurs cyclistes sur les trottoirs à cause de cela.

Un constat dans les 2 cas, les vélos-cargos sont adaptés pour des courts trajets mais quand nous devions traverser Bruxelles en famille  avec un bébé de 10 mois en période automnale, le choix de la voiture était toujours prioritaire.

Mabool

Service d’assistance pour véhicules partagés
Relocaliser, recharger des batteries, nettoyer et assister les véhicules partagés en cas d’urgence. Nos métiers exigent flexibilité et réactivité. C’est exactement ce que nous apporte le vélo-cargo

Marie

41 ans
Je crois que c’est l’achat le plus malin que l’on ait fait… Le vélo-cargo a complètement simplifié notre emploi du temps. Le gain de temps pour les petits trajets du quotidien est incontestable.
Lire plus

Pour quel type de vélo-cargo avez-vous craqué ?

Le triporteur Winther Kangaroo avec 4 sièges enfant modulables. Nous étions à la recherche d’un vélo-cargo suffisamment grand et équipé pour transporter 4 jeunes enfants. À la naissance de nos jumeaux, nos 2 aînés avaient 5 et 3 ans. Pour être tout à fait mobiles en famille, il nous fallait 4 sièges. Aujourd’hui, les 2 plus grands sont autonomes à vélo et ne profitent du vélo-cargo qu’à de rares occasions.

Y a-t-il eu un déclic pour sauter le pas ?

La naissance de nos jumeaux ! Dès qu’ils ont pu tenir assis, nous avons majoritairement voyagé à vélo-cargo. Nous sommes des adeptes du vélo en ville depuis longtemps et nous souhaitions conserver autant que possible ce moyen de transport facile, économique et relativement rapide.

Depuis quand roulez-vous à vélo-cargo ? 

Aujourd’hui, ça fait presque 4 ans que nous en faisons un usage quotidien. Pour les trajets maison/école, le travail, les visites chez les amis, les balades du week-end …nous sortons notre vélo-cargo. Pour le transport de courses également, il nous rend de bons services. Nous pouvons sans problème y transporter l’équivalent d’une semaine de courses pour une famille de 6. 

Le vélo-cargo a-t-il changé votre vie quotidienne ?

Oui vraiment, je crois que c’est l’achat le plus malin que l’on ait fait… Le vélo-cargo a complètement simplifié notre emploi du temps. Le gain de temps pour les petits trajets du quotidien est incontestable. Nous arrivons à l’heure à l’école, détendus, sans dépendre ni du trafic ni des horaires des trams. Nous sommes aussi fiers de pouvoir contribuer à notre façon à un monde plus propre et d’y faire participer nos enfants.

Le vélo-cargo est-il difficile à conduire ?

À l’achat de notre vélo-cargo, le revendeur nous a donné un « cours de conduite ». Très vite, on acquiert la bonne posture et l’équilibre. Ce sont des vélos très stables avec une large base. Évidemment, nous roulons calmement pour la sécurité des enfants et des autres usagers. Vu l’allure un peu « atypique » du vélo-cargo, les automobilistes sont généralement attentifs à notre sécurité.

Un conseil pour ceux qui hésitent à se lancer ?

Je conseille d’abord de se familiariser à la conduite en ville avec un vélo classique avant d’envisager l’achat d’un vélo-cargo. Je conseille aussi de bien choisir son revendeur, qu’il soit de bon conseil et pas trop loin de chez vous pour les entretiens et les petites réparations. Enfin, il ne faut surtout pas hésiter à demander leur avis aux cargo bikers que vous croisez.

Willem_Cairgo Bike

Willem

35 ans
La plupart de nos connaissances qui ont un vélo-cargo disent qu'elles auraient dû s’y mettre plus tôt, tellement c’est amusant. Je ne peux que confirmer. 
Lire plus

Pour quel type de vélo-cargo avez-vous craqué ?

Nous avons choisi un Load75 Riese & Muller car c’est un vélo fiable qui présente toutes les qualités pour le transport de nos 3 enfants.

Y a-t-il eu un déclic pour sauter le pas ?

Nous voulions un vélo-cargo depuis un certain temps déjà, mais le prix était problématique. Le déclic ? La possibilité, pour ma femme, de prendre le vélo en leasing par le biais de son travail.

Depuis quand roulez-vous à vélo-cargo ?

Depuis un an. Il nous sert tous les jours, quelle que soit la météo, pour amener les enfants à l'école et les récupérer en fin de journée. Nous nous en servons aussi pour aller au travail, faire les courses, conduire les enfants à leurs activités et pour la plupart de nos excursions dans un rayon de 15 à 20 km.

Le vélo-cargo a-t-il changé votre vie quotidienne ?

Nous n'avons tout simplement plus besoin de notre voiture. Les embouteillages n'ont plus aucun effet sur nos temps de parcours et, du coup, nous sommes toujours à l'heure ! Emmener les trois enfants en balade est beaucoup plus facile maintenant, d’autant que notre modèle est électrique. Là où j'aurais pris la voiture il y a 2 ans, pour me rendre au travail le soir ou le week-end par exemple, eh bien je ne le fais plus. Et c’est vrai aussi pour les distances plus longues : un trajet de 20 à 30 km ne pose aucun problème.

Le vélo-cargo est-il difficile à conduire ?

Au début, c’est vrai, il a fallu s'habituer. Ça a pris environ une semaine ou deux. Ensuite, même les manœuvres techniques, parfois nécessaires dans le trafic bruxellois, ne posaient plus de problèmes. En moins d'un mois, il est devenu notre vélo préféré.

Un conseil pour ceux qui hésitent à se lancer ?

La plupart de nos connaissances qui ont un vélo-cargo disent qu'elles auraient dû s’y mettre plus tôt, tellement c’est amusant. Je ne peux que confirmer. Avec ce que nous savons aujourd’hui, nous aurions pris cette décision même sans possibilité de leasing du vélo.

Caroline

40 ans
Avec trois enfants à déposer le matin à trois endroits différents, le vélo-cargo est idéal pour allier plaisir, respect de l’environnement et efficacité !
Sunshine_CairgoBike

Sunshine Belgian Organic

Marque belge de vêtements organiques
Nous utilisons des vélos-cargo pour nos livraisons. C’est facile, pratique, écologique. À l’image de notre marque de vêtements personnalisés !
Dioxyde de Gambette

Dioxyde de Gambettes

Solutions logistiques B2B et B2C à vélo-cargo
Le vélo-cargo permet d'accéder à des zones interdites aux véhicules motorisés. Il nous rapproche de nos clients et leur permet de profiter d’un service rapide, fiable et sécurisé pour les marchandises, quelle que soit la météo.
Permafungi

Permafungi

Coopérative de recyclage de marc de café
Avec le vélo-cargo nous nous déplaçons facilement dans Bruxelles avec de grandes quantités de produits. Ça nous permet de réaliser toutes nos livraisons en une fois. Sans comptez les économies en énergies fossiles.

Quent on a faim

Chef à domicile / Traiteur
Mon vélo-cargo c’est un vrai outil de travail. Il me rend plus efficace dans mes livraisons et me met en lien direct avec mes clients !

Bastien

40 ans
Cela a été une super expérience pour moi et pour toute la famille de rouler avec un vélo-cargo. J’ai été agréablement surpris par le nombre de personnes et le poids que l’on peut transporter avec un vélo-cargo. Un des grands défis est de trouver de l’espace pour se garer le soir. S’il y avait des incitants à l’achat et suffisamment d’espaces de parking, j’en achèterais un.

V'Electricien

Électricien
En tant qu'électricien, je me déplace à vélo-cargo dans tout Bruxelles en évitant les embouteillages et les soucis de parking. C’est une solution très économique qui se répercute sur mon prix-client.
Abracadamath

AbracadaMath

Jeux éducatifs et matériels pédagogiques 100 % belges
Qui dit productions locales, dit livraisons locales à vélo ! C’est juste du bon sens.

Le Repaire du Sommelier

Caviste
Le vélo-cargo garantit des livraisons rapides chez nos clients et, bien sûr, une meilleure empreinte écologique.
EatsLocal_CairgoBike

Eat's Local

Service de livraison de produits fermiers en circuit court
Nous livrons à vélo-cargo les communes de Schaerbeek, Evere et Saint-Josse. Cela permet d'aller beaucoup plus vite pour les livraisons, de ne pas émettre de pollution en ville et de recréer du lien !

Jef

35 ans
Notre projet a toujours été de vivre en ville et d’être le moins dépendants possible de la voiture. Notre vélo cargo est le dernier maillon que nous cherchions pour compléter notre vie de famille. Après tout, un vélo cargo ne remplace pas une bicyclette ordinaire, mais une voiture !
Lire plus

Pour quel type de vélo-cargo avez-vous craqué ?

Nous avons été séduits par le longtail électrique Bike 43. Avant de faire notre choix nous avons testé plusieurs modèles lors d’un atelier de Bike Experience Brussels. Le Bike 43 se conduit presque comme un vélo ordinaire, son centre de gravité bas assure beaucoup de stabilité aux sièges des enfants et nous pouvons facilement rouler à côté de notre fils aîné.

Y a-t-il eu un déclic pour sauter le pas ?

En fait, ce projet nous trottait dans la tête depuis un bon moment. Mais comme je prenais le tram depuis des années, je n’en ressentais pas vraiment l'urgence. Le test du Bike 43 a été un véritable coup de foudre. Là, tout s’est accéléré. Les transports publics pendant la crise sanitaire, une naissance imminente dans la famille et la perspective d’une zone de basses émissions plus sévère ont également pesé dans la balance.

Depuis quand roulez-vous à vélo-cargo ?

Depuis novembre 2020. Nous utilisons notre vélo-cargo quotidiennement pour aller au travail et conduire les enfants à l'école. Il est également pratique pour les courses volumineuses. Cet été, nous tenterons des excursions de moyenne durée !

Le vélo-cargo a-t-il changé votre vie quotidienne ?

Notre projet a toujours été de vivre en ville et d’être le moins dépendants possible de la voiture. Notre vélo-cargo est l’aboutissement de cette démarche. 
Et il s'avère que le vélo rend heureux ! Vous commencez la journée en prenant l’air, vous traversez le parc sur votre trajet, vous saluez gaiement les voisins, vous arrivez à destination à l’heure et de bonne humeur... Avec un vélo-cargo vous vivez la ville différemment que dans une voiture ou un tram bondé.

Le vélo-cargo est-il difficile à conduire ? 

Nous avons testé plusieurs modèles. Certains nous semblaient moins maniables ou du moins nécessitaient plus de temps d’adaptation. La facilité d'utilisation du longtail nous a totalement séduits.

Un conseil pour ceux qui hésitent à se lancer ?

Faites-vous conseiller et, surtout, testez ! Il existe des possibilités d’essai sur une ou deux semaines. C’est l’idéal pour se faire vraiment une idée de ce qu'est la vie avec un vélo-cargo. Et puis il faut aussi continuer à réclamer plus d'infrastructures pour les vélos à Bruxelles, plus de pistes cyclables et plus de stationnements sécurisés.

Conor

39 ans
J’ai utilisé le vélo-cargo avec mon épouse et ma fille, qui ont vraiment apprécié l’expérience d’arriver à circuler dans le trafic de l’heure de pointe à Bruxelles. Nous nous sommes sentis plus en sécurité avec un vélo-cargo qu’avec un vélo ordinaire, et nous envisageons sérieusement d’en acheter un. Pour une grande famille, je recommande un modèle à trois roues parce qu’il faut quand même plus d’équilibre quand le vélo transporte plus d’une personne. D’autre part, je recommanderais l’aménagement de rampes pour faciliter le parking dans les endroits où il y a des escaliers.

Quartier Libre

Librairie
Nous proposons la livraison à vélo dans la Région Bruxelles-Capitale à tous nos clients-lecteurs qui passent une commande via notre e-shop.
Cultureghem

Cultureghem VZW

Asbl à but social
Actuellement nous livrons des repas à domicile pour des familles fragilisées partout dans Bruxelles. Pour nous le vélo-cargo c’est la mobilité douce, simple et efficace